ILS SONT ARRIVES !!

FRAT DE LOURDES DU 17 AU 22 AVRIL

Nos jeunes frateux cormeillais sont arrivés.

Voici leur première photo sous le soleil

 

Cliquez sur la photo

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1810

« SOYEZ DANS LA JOIE ET L’ALLEGRESSE »

Exhortation apostolique 

Après Evangelii gaudium parue en 2013 et Amoris laetitia en 2016, le pape François publie sa troisième exhortation apostolique intitulée « Gaudete et Exsultate » sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel.

EXHORTATION APOSTOLIQUE
GAUDETE ET EXSULTATE
DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS
SUR L’APPEL À LA SAINTETÉ
DANS LE MONDE ACTUEL

1. « Soyez dans la joie et l’allégresse » (Mt 5, 12), dit Jésus à ceux qui sont persécutés ou humiliés à cause de lui. Le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend pas de nous que nous nous contentions d’une existence médiocre, édulcorée, sans consistance.
En réalité, dès les premières pages de la Bible, il y a, sous diverses formes, l’appel à                     la sainteté. Voici comment le Seigneur le proposait à Abraham :                       « Marche en ma présence et sois parfait » (Gn 17, 1).

2. Il ne faut pas s’attendre, ici, à un traité sur la sainteté, avec de nombreuses définitions et distinctions qui pourraient enrichir cet important thème, ou avec des analyses qu’on pourrait faire concernant les moyens de sanctification. Mon humble objectif, c’est de faire résonner une fois de plus l’appel à la sainteté, en essayant de l’insérer dans le contexte actuel, avec ses risques, ses défis et ses opportunités. En effet, le Seigneur a élu chacun d’entre nous pour que nous soyons « saints et immaculés en sa présence, dans l’amour » (Ep 1, 4).

► Télécharger l’intégralité de l’Exhortation apostolique au format .pdf

 

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1808

LA GRANDE ASSEMBLEE

Monseigneur Stanislas Lalanne,

du diocèse de Pontoise,

vous invite à la  Grande Assemblée

les 19 et 20 mai 2018, week-end de Pentecôte.

Pour raviver notre vocation de disciples missionnaires

Ce sera, pour nous tous, un temps d’action de grâce pour l’œuvre de l’Esprit Saint dans la vie de notre Église diocésaine et dans la vie du monde…

Ce sera aussi une belle étape pour raviver notre vocation de disciples missionnaires. Ce rassemblement stimulera chacune et chacun d’entre nous pour mettre toujours davantage en œuvre notre vocation baptismale, aussi bien dans nos vies familiales, amicales, sociales que professionnelles…

Je compte sur la présence de chacun de vous. J’en suis sûr : ce rassemblement diocésain stimulera en nous le goût et l’audace pour inventer et susciter de nouvelles formes de vie en Eglise.

 

Quand? Samedi 19 & dimanche 20 mai 2018

Où? Ecole Saint-Martin de France 1 avenue de Verdun, 95300 Pontoise

Pour qui?
Seul, en famille, entre amis ou voisins, pour accompagner les 1000 jeunes et adultes qui recevront le sacrement de confirmation. Tous, nous recevrons l’effusion de l’Esprit Saint.

Comment y aller?

A pied, à vélo, en train, en voiture… c’est bien. En car, c’est mieux !Des cars seront spécialement et gratuitement affrétés pour l’aller (vers 11h30) et le retour (à partir de 19h30) entre l’église du Christ-Roi à Cormeilles et l’école St-Martin à Pontoise.
Il suffit – mais il est nécessaire – de réserver sa place auprès de Monique Richard (paroissecormeilles95@gmail.com – 0633343559) impérativement avant le 13 avril.

Prêt à servir comme bénévole? Pour la sécurité, l’accueil, la parking…

Se signaler auprès de Monique Richard (paroissecormeilles95@gmail.com – 0633343559)

Toutes les informations pratiques et le programme du week-end sur le site: www.lagrandeassemblee.com/
A voir aussi Programme spécial jeunes avec veillée et possibilité de dormir sur place (inscription obligatoire secretaire.pastojeunes@catholique95.fr )

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1799

Message du Pape François pour Pâques

 

Chers frères et sœurs, bonne fête de Pâques !

Jésus est ressuscité d’entre les morts. Cette annonce résonne dans l’Église par le monde entier, avec le chant de l’Alleluia : Jésus est le Seigneur, le Père l’a ressuscité et il est vivant pour toujours au milieu de nous. Jésus lui-même avait annoncé à l’avance sa mort et sa résurrectionavec l’image du grain de blé. Il disait : « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit » (Jn 12, 24). Voilà, justement cela est arrivé : Jésus, le grain de blé semé par Dieu dans les sillons de la terre, est mort tué par le péché du monde, il est resté deux jours dans le tombeau ; mais dans sa mort était contenue toute la puissance de l’amour de Dieu, qui s’est dégagée et qui s’est manifestée le troisième jour, celui que nous célébrons aujourd’hui : la Pâque du Christ Seigneur.

Nous chrétiens, nous croyons et nous savons que la résurrection du Christ est la véritable espérance du monde, celle qui ne déçoit pas. C’est la force du grain de blé, celle de l’amour qui s’abaisse et qui se donne jusqu’au bout, et qui renouvelle vraiment le monde. Cette force porte du fruit aussi aujourd’hui dans les sillons de notre histoire, marquée de tant d’injustices et de violences. Elle porte des fruits d’espérance et de dignité là où il y a de la misère et de l’exclusion, là où il y a la faim et où manque le travail, au milieu des personnes déplacées et des réfugiés – tant de fois rejetés par la culture actuelle du rebut –, aux victimes du narcotrafic, de la traite des personnes et des esclavages de notre temps.

Et nous aujourd’hui, demandons des fruits de paix pour le monde entier, à commencer par la bien-aimée et tourmentée Syrie, dont la population est épuisée par une guerre qui ne voit pas de fin. En cette fête de Pâques, que la lumière du Christ Ressuscité éclaire les consciences de tous les responsables politiques et militaires, afin que soit mis un terme immédiatement à l’extermination en cours, que soit respecté le droit humanitaire et qu’il soit pourvu à faciliter l’accès aux aides dont ces frères et sœurs ont un urgent besoin, assurant en même temps des conditions convenables pour le retour de tous ceux qui ont été dispersés.

Invoquons des fruits de réconciliation pour la Terre Sainte, blessée encore ces jours-ci par des conflits ouverts qui n’épargnent pas les personnes sans défense, pour le Yémen et pour tout le Moyen Orient, afin que le dialogue et le respect réciproque prévalent sur les divisions et sur la violence. Puissent nos frères en Christ, qui souvent subissent brimades et persécutions, être des témoins lumineux du Ressuscité et de la victoire du bien sur le mal.

Demandons instamment des fruits d’espérance en ce jour pour tous ceux qui aspirent à une vie plus digne, surtout dans ces parties du continent africain tourmentées par la faim, par des conflits endémiques et par le terrorisme. Que la paix du Ressuscité guérisse les blessures au Sud Soudan et dans la République Démocratique du Congo tourmentée : qu’elle ouvre les cœurs au dialogue et à la compréhension réciproque. N’oublions pas les victimes de ces conflits, surtout les enfants ! Que ne manque pas la solidarité pour les nombreuses personnes contraintes à abandonner leurs terres et privées du minimum nécessaire pour vivre.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1796

LA NUIT DE PAQUES …

 

La Prière de Paul Claudel sur la Nuit de Pâques « Entre le Samedi-Saint et Pâques, la nuit n’est pas faite pour dormir ! » : 

« A travers la fenêtre, sans rideau, depuis longtemps je vois une petite étoile me luire. Je ne dors pas. Mais entre le Samedi-Saint et Pâques, la nuit n’est pas faite pour dormir ! Les montagnes et les forêts attendent, elles m’entourent dans une émanation lumineuse. La pleine lune, pas à pas, élève, suspend sa face pieuse… Le soleil n’est pas levé encore : il y a une heure encore de cette immense solitude ! Il n’y a, pour garder le tombeau, que ces millions d’étoiles en armes, vigilantes depuis le pôle jusqu’au Sud ! Et tout à coup, dans le clair de lune, les cloches, en une grappe énorme dans le clocher, les cloches au milieu de la nuit, comme d’elles-mêmes, les cloches se sont mises à sonner ! On ne comprend pas ce qu’elles disent, elles parlent toutes à la fois ! Ce qui les empêche de parler, c’est l’amour, la surprise toutes ensemble de la joie ! Ce n’est pas un faible murmure, ce n’est pas cette langue au milieu de nous-mêmes suspendue qui commence à remuer ! C’est la cloche vers les quatre horizons chrétienne qui sonne à toute volée !… Vous qui dormez, ne craignez point, parce que c’est vrai que j’ai vaincu la mort ! J’étais mort, et je suis ressuscité dans mon âme et dans mon corps ! La loi du chaos est vaincue et le Tartare est souffleté ! La terre qui, dans un ouragan de cloches de toutes parts s’ébranle, vous apprend que je suis ressuscité ! Ainsi soit-il ! » 

 

CELEBRATION DE LA VIGILE PASCALE A 20 H 30 AU CHRIST-ROI

 

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1786

VENDREDI SAINT … Voir programme de la semaine sainte

 

« Il fallait bien un jour qu’il soit arrêté !  il a bravé l’ordre et la loi …

Marchand de bonheur au sentier des Béatitudes, il a parlé avec mots qui dérangent et qui changent la vie. Guérisseur de tous les maux, il a touché l’intouchable, relevé le boiteux, rendu la dignité à l’humilié, ouvert les yeux de l’aveugle et redonné la parole au muet.

Des peuples se sont levés à son passage. Des hommes, des femmes, des enfants, des foules entières se sont mis à le suivre.

Du désert à l’autre rive, il a été suivi, précédé, attendu, écouté … »

(Père Benoît GSCHWIND, assomptionniste)

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1791

JEUDI SAINT

                                Le Jeudi Saint (29 mars 2018),                                                                c’est le jeudi précédant la fête de Pâques.

Messe à 18 h au Christ-Roi

 

Ce jour là, les chrétiens commémorent la Cène, le repas où Jésus a béni le pain et le vin pour la première fois. 

 

Jésus signifiait ainsi qu’il offrait son corps et son sang pour le salut du monde.

Les chrétiens se rappellent aussi que Jésus lava les pieds de ses apôtres les invitant ainsi à se faire les serviteurs

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1770

PROGRAMME DE LA SEMAINE SAINTE

 

Mardi 27 mars   Messe Chrismale  à 19h. à la Cathédrale de Pontoise

Jeudi 29 mars   Jeudi Saint – Messe du soir en mémoire de la Cène du Seigneur à 18 h. au Christ-Roi

                Vendredi 30 mars     Vendredi Saint   

                                A 15 h CHEMIN DE CROIX à Saint Nicolas                                                      

                      A 19 h  Rendez-vous au Christ-Roi Passion du Seigneur                                       A 19 h. 30 CHEMIN DE CROIX dans la ville                                                 A 21 h. arrivée  Saint Martin – Vénération et                                     Ensevelissement de la Croix

            Samedi 31 mars       Vigile Pascale à 20 h. 30 au Christ-Roi

                                 Dimanche  1er avril   Dimanche de Pâques                                            Messes à 9 h. 30 à Saint Martin et 11 h.  au Christ-Roi

                     Lundi 2 avril    Messe à 11 h. à Saint Nicolas de La Frette

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1762

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur

Messes aux heures habituelles : 

     la veille 18 h au Christ-Roi – le dimanche 9 h 30 à Saint Martin,           11 h au Christ-Roi, 18 h à Saint-Nicolas

 

Jérusalem, ville des acclamations et des condamnations. Jésus n’est pas un habitué de Jérusalem. Pourtant, c’est là qu’il accomplit le geste le plus important de sa carrière prophétique. Acclamé et rejeté par le peuple, et malgré un procès des plus injustes, il donne sa vie par amour pour son Père et pour le monde.

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1772

CAREME …

Pendant le Carême, tous les vendredis,

Chemin de Croix à 18 h au Christ-Roi 

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1758

MESSAGE DE CAREME DU PAPE FRANCOIS

Dans son message de Carême, le Pape François invite à démasquer les «faux prophètes» de ce monde, «qui paralysent les cœurs et les actions». Il souhaite que les 40 jours avant Pâques soient un temps de «conversion», pour «revenir au Seigneur de tout notre cœur et par toute notre vie».

 

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LE CARÊME 2018

« À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » (Mt 24, 12)

Chers Frères et Sœurs,

La Pâque du Seigneur vient une fois encore jusqu’à nous ! Chaque année, pour nous y préparer, la Providence de Dieu nous offre le temps du Carême. Il est le « signe sacramentel de notre conversion », qui annonce et nous offre la possibilité de revenir au Seigneur de tout notre cœur et par toute notre vie.

Cette année encore, à travers ce message, je souhaite inviter l’Eglise entière à vivre ce temps de grâce dans la joie et en vérité ; et je le fais en me laissant inspirer par une expression de Jésus dans l’Évangile de Matthieu : « À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira » (24, 12). Cette phrase fait partie du discours sur la fin des temps prononcé à Jérusalem, au Mont des Oliviers, précisément là où commencera la Passion du Seigneur. Jésus, dans sa réponse à l’un de ses disciples, annonce une grande tribulation et il décrit la situation dans laquelle la communauté des croyants pourrait se retrouver : face à des évènements douloureux, certains faux prophètes tromperont beaucoup de personnes, presqu’au point d’éteindre dans les cœurs la charité qui est le centre de tout l’Évangile.

Les faux prophètes

Mettons-nous à l’écoute de ce passage et demandons-nous : sous quels traits ces faux prophètes se présentent-ils ?

Ils sont comme des « charmeurs de serpents », c’est-à-dire qu’ils utilisent les émotions humaines pour réduire les personnes en esclavage et les mener à leur gré. Que d’enfants de Dieu se laissent séduire par l’attraction des plaisirs fugaces confondus avec le bonheur ! Combien d’hommes et de femmes vivent comme charmés par l’illusion de l’argent, qui en réalité les rend esclaves du profit ou d’intérêts mesquins ! Que de personnes vivent en pensant se suffire à elles-mêmes et tombent en proie à la solitude !

« Chacun de nous est appelé à reconnaître ce qui laisse en nous une trace bonne et plus durable, parce que venant de Dieu et servant vraiment à notre bien. »

D’autres faux prophètes sont ces « charlatans » qui offrent des solutions simples et immédiates aux souffrances, des remèdes qui se révèlent cependant totalement inefficaces : à combien de jeunes a-t-on proposé le faux remède de la drogue, des relations « use et jette », des gains faciles mais malhonnêtes ! Combien d’autres encore se sont immergés dans une vie complètement virtuelle où les relations semblent plus faciles et plus rapides pour se révéler ensuite tragiquement privées de sens ! Ces escrocs, qui offrent des choses sans valeur, privent par contre de ce qui est le plus précieux : la dignité, la liberté et la capacité d’aimer. C’est la duperie de la vanité, qui nous conduit à faire le paon… pour finir dans le ridicule ; et du ridicule, on ne se relève pas. Ce n’est pas étonnant : depuis toujours le démon, qui est « menteur et père du mensonge » (Jn 8, 44), présente le mal comme bien, et le faux comme vrai, afin de troubler le cœur de l’homme. C’est pourquoi chacun de nous est appelé à discerner en son cœur et à examiner s’il est menacé par les mensonges de ces faux prophètes. Il faut apprendre à ne pas en rester à l’immédiat, à la superficialité, mais à reconnaître ce qui laisse en nous une trace bonne et plus durable, parce que venant de Dieu et servant vraiment à notre bien.

Un cœur froid

Dans sa description de l’enfer, Dante Alighieri imagine le diable assis sur un trône de glace ; il habite dans la froidure de l’amour étouffé. Demandons-nous donc : comment la charité se refroidit-elle en nous ? Quels sont les signes qui nous avertissent que l’amour risque de s’éteindre en nous ?

Ce qui éteint la charité, c’est avant tout l’avidité de l’argent, « la racine de tous les maux »(1Tm 6, 10) ; elle est suivie du refus de Dieu, et donc du refus de trouver en lui notre consolation, préférant notre désolation au réconfort de sa Parole et de ses Sacrements.[3] Tout cela se transforme en violence à l’encontre de ceux qui sont considérés comme une menace à nos propres « certitudes » : l’enfant à naître, la personne âgée malade, l’hôte de passage, l’étranger, mais aussi le prochain qui ne correspond pas à nos attentes.

« Quels sont les signes qui nous avertissent que l’amour risque de s’éteindre en nous ? »

La création, elle aussi, devient un témoin silencieux de ce refroidissement de la charité : la terre est empoisonnée par les déchets jetés par négligence et par intérêt ; les mers, elles aussi polluées, doivent malheureusement engloutir les restes de nombreux naufragés des migrations forcées ; les cieux – qui dans le dessein de Dieu chantent sa gloire – sont sillonnés par des machines qui font pleuvoir des instruments de mort.

L’amour se refroidit également dans nos communautés. Dans l’Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium, j’ai tenté de donner une description des signes les plus évidents de ce manque d’amour. Les voici : l’acédie égoïste, le pessimisme stérile, la tentation de l’isolement et de l’engagement dans des guerres fratricides sans fin, la mentalité mondaine qui conduit à ne rechercher que les apparences, réduisant ainsi l’ardeur missionnaire.

En savoir plus »

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1752

Convertissez-vous et croyez à l’Evangile

CONVERTISSEZ-VOUS ET CROYEZ A L’EVANGILE

Au milieu de ce mois de février nous allons entrer dans le temps du Carême. C’est une belle période pour faire une démarche personnelle et communautaire.

Il s’agit de se laisser convertir par le Seigneur. C’est à cette attitude que nous invite l’apôtre dans sa 2ème lettre aux Corinthiens que nous lirons à la célébration des Cendres : « Laissez-vous réconcilier avec Dieu ». Et en imposant sur le front des cendres, le célébrant prononcera des paroles qui nous invitent à la fois à la conversion et à exprimer notre foi « Convertissez-vous et croyez en l’Evangile ».

Nous sommes ainsi invités à nous mettre en état d’accueillir le Seigneur et de le suivre au cœur de notre vie ordinaire.
Nous aurons de belles occasions de vivre des liturgies et des temps communautaires qui nous prépareront à Pâques. Le nouveau et le beau Chemin de Croix du Christ-Roi favorisera notre contemplation du Christ, mort et ressuscité, pour chacune et chacun et pour le salut du monde.

Pris dans le tourbillon d’une vie fatigante peut-être aurons-nous du mal à nous extraire de nos préoccupations et de nos inquiétudes.
La prière du psalmiste (ps 24) nous invite à nous mettre dans les mains du Seigneur :

    « Seigneur,enseigne-moi tes voies,fais-moi connaître ta route.                                     Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,                           car tu es le Dieu qui me sauve ».

Gilbert LAGOUANELLE
Diacre

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1745

Nous entrons en Carême …. Mercredi 14 février …. Mercredi des Cendres

Mercredi 14 février

Messes à 18 h et 20 h 30 au Christ-Roi

Je suis semblable aux cendres, Seigneur,
à ces poussières grises et mortes,
lorsque j’ouvre à la jalousie qui refroidit mon amitié,
lorsque j’autorise la bouderie
à écarter le sourire de mes lèvres,
lorsque j’admets que la méchanceté
en moi dépose ses baves de saleté,
lorsque je permets à l’égoïsme de gonfler en moi
et de remplir toute la place en mon cœur
jusqu’à m’empêcher de penser aux autres,
lorsque je t’oublie, Seigneur,
et que je laisse s’éteindre ma confiance en toi !

Je ne suis pas uniquement cendres, Seigneur !
Sous mes cendres, tu le sais, toi qui me connais,
dorment des braises attendant d’être ranimées.

Seigneur, allume mes braises pour qu’à nouveau brûle,
vive et joyeuse, la flamme de mon amour
pour toi et pour mon prochain !

Charles Singer

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1741

CONCERT DE MUSIQUE VOCALE A SAINT MARTIN

CONCERT DE MUSIQUE VOCALE

DIMANCHE 11 FEVRIER 2018 A 16 H

EGLISE SAINT MARTIN

AVEC :

Le choeur féminin, « L’Oiseau Rebelle »

La harpiste Joana Nogueira

Direction : Marie-Aude Gérardin

 

 

Eglise Saint Martin (Association pour la Sauvegarde de l’Eglise Saint Martin)

124 rue Gabriel Péri 95240 Cormeilles en Parisis

Renseignements : 06 13 71 71 42

(Entrée et participation libres)

 

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1715

2 FEVRIER : PRESENTATION DU SEIGNEUR AU TEMPLE

Quarante jours après la naissance de Jésus, Marie et Joseph portèrent l’Enfant au Temple, afin de le présenter au Seigneur selon la loi de Moïse.

Aussi l’Église célèbre-t-elle, le 2 février, la Présentation du Seigneur au Temple, qui clôture les solennités de l’Incarnation.

Cette fête est aussi la Journée de la vie consacrée.

La fête de la Présentation de Jésus au Temple, aussi appelée fête de la purification, est plus connue sous le nom populaire de Chandeleur. Ce nom, qui signifie “fête des chandelles”, a pour origine la procession par laquelle débute la célébration. Par ce geste, nous nous souvenons que c’est par le titre « Lumière pour éclairer les nations païennes » (Luc 2, 32), que Siméon accueille Jésus lors de la Présentation au Temple par Marie et Joseph, quarante jours après sa naissance.

Par ailleurs, la présentation de Jésus au temple, consacré selon la prescription rituelle de l’époque au Seigneur comme tout garçon premier né, annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l’offrande suprême de la Croix. Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ,                      aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner               pour marcher à sa suite.

                        En 1997, le pape Jean-Paul II initie ce jour-là                          la première Journée de la vie consacrée.

Lien Permanent pour cet article : http://cormeilles.kto.free.fr/?p=1732

Articles plus anciens «